La batterie 5-3 du Nez de Souville

Les abords du Bois Fumin Cette batterie modèle 1907, construite en 1913, est située entre l’abri DV3 et le fort de Vaux.Prévue pour 4 canons de 155 longs, elle comporte 4 plateformes de tir, 2 abris bétonnés d’une capacité de 20 places, deux magasins bétonnés pour les projectiles et munitions et plusieurs niches à munitions.Lire la suite « La batterie 5-3 du Nez de Souville »

Le Mémorial Terre-Neuvien de Beaumont-Hamel

Ce parc de 30 hectares est dédié au Régiment royal de Terre-Neuve (Royal Newfoundland Regiment), qui a attaqué le 1er juillet 1916 à 8h45 dans ce secteur. A 10h00, le régiment ne comptait plus que 68 hommes indemnes sur les 800 ayant attaqué. Le champs de bataille préservé Les vestiges du champs de bataille ontLire la suite « Le Mémorial Terre-Neuvien de Beaumont-Hamel »

La Batterie 6-9 de Tavannes

Cette batterie en maçonnerie a été construite de 1888 à 1894, entre la Batterie du Tunnel et le Fort de Tavannes. Elle comporte 4 plateformes de tir et des niches à munitions. Classée batterie de renforcement en 1914, elle n’est destinée à être armée qu’en cas de nécessité, ce qui explique qu’elle ne sera pasLire la suite « La Batterie 6-9 de Tavannes »

La Batterie 8-6 du Tunnel

Construite en 1881 au dessus du Tunnel de Tavannes, cette batterie pour 3 pièces possède 3 plateformes de tir et un abri traverse, seul vestige encore visible aujourd’hui. Armée à l’origine de 2 mortiers de 220 pouvant tirer sur le village de Douaumont et d’un mortier lisse de 22 couvrant l’entrée du Tunnel de Tavannes,Lire la suite « La Batterie 8-6 du Tunnel »

Le tunnel de Tavannes

Ce tunnel est le plus célèbre de la voie ferrée allant de Saint-Hilaire-au-Temple à Hagondange (nous avons déjà évoqué cette voie concernant le tunnel reliant Moyeuvre-Grande à Joeuf). Ne comportant à l’origine qu’une galerie pour une voie ferrée unique, d’une largeur de 5 mètres et long de 1 196 mètres, ce tunnel a été doubléLire la suite « Le tunnel de Tavannes »

La batterie 6-3 de Damloup ou « PC Montagne »

Également appelée PC Montagne, il s’agit d’une batterie bétonnée modèle 1907, construite en 1913. Elle se situe entre le Fort de Vaux et l’ouvrage de La Laufée. Prévue pour 4 pièces de 120 longs sur affût de siège et place, elle comporte 4 plateformes de tir, 2 abris à l’épreuve d’une capacité de 20 places,Lire la suite « La batterie 6-3 de Damloup ou « PC Montagne » »

Ornes, village détruit

Texte adapté du site Cirkwi Situé proche de la zone des combats dès le début de la guerre, Ornes fait partie des villages détruits de la zone de Verdun. Si l’ordre d’évacuer le village est donné dès le 25 août 1914, tous les habitants ne partent pas, malgré les bombardements et les patrouilles allemandes. EnLire la suite « Ornes, village détruit »

Le poste de secours de Martincourt

Texte tiré du panneau explicatif sur place Bataille de Lironville Ce lieu de vestiges de guerre servait de refuge pendant toute la durée des hostilités à une infirmerie de première urgence et à un Poste de Commandements d’officiers.La Bataille de Lironville a eu lieu à un kilomètre d’ici, dans le secteur du cimetière militaire.Le 21Lire la suite « Le poste de secours de Martincourt »