Le monument du Bois de Bourlon

Témoin de combats violents en novembre et décembre 1917, la butte de Bourlon sera de nouveau le théâtre d’affrontements lors de l’offensive des Cent Jours du 8 août au 11 novembre 1918.Le corps canadien y perdra 47 400 hommes face aux Allemands qui opposeront une vive résistance jusqu’à Mons, où s’achèvera la progression dans laLire la suite « Le monument du Bois de Bourlon »

Le Monument des Nations de Flesquières

Ce monument a été érigé en hommage aux hommes des nations ayant combattu dans le Cambresis pendant la guerre.Les allées représentent l’Union Jack, et se dirigent vers les hauts lieux du champs de bataille. Le béton brut au centre représente la ligne Hindenburg, recouvert par les empreintes de chenille d’un tank et les pas deLire la suite « Le Monument des Nations de Flesquières »

Le Lange Max de Hampont

L’encuvement du canon en 1919, Archives Municipales de Nancy, 8 FI 2965 Toutes les photographies d’époque proviennent des Archives Municipales de la Ville de Nancy Situé à 7 km au nord-est de Château-Salins, dans le bois Lecomte, malheureusement à l’abandon aujourd’hui, ce site est celui d’où, du premier janvier 1916 au 16 février 1917, leLire la suite « Le Lange Max de Hampont »

La batterie 6-3 de Damloup

Également appelée PC Montagne, il s’agit d’une batterie bétonnée modèle 1907, construite en 1913. Elle se situe entre le Fort de Vaux et l’ouvrage de La Laufée. Prévue pour 4 pièces de 120 longs sur affût de siège et place, elle comporte 4 plateformes de tir, 2 abris à l’épreuve d’une capacité de 20 places,Lire la suite « La batterie 6-3 de Damloup »

Sivry-sur-Meuse

Le monument du Königlich Sächsischen Ersatz-Feldartillerie-Regiments 47 Sivry-sur-Meuse était un village de garnison de l’armée allemande durant toute la durée du conflit. on y trouvait, à partir du 1er octobre 1914, l’hôpital de campagne de réserve 25, d’une capacité de 200 lits. Le 23 avril 1916, il est remplacé par l’hôpital de campagne de réserveLire la suite « Sivry-sur-Meuse »

Le monument de Sainte Geneviève

Panorama pris depuis la colline Cette butte, culminant à une hauteur de 380m, a été le théâtre de violents affrontements entre le XVIe corps de réserve allemand, de Metz, et la 59e division de réserve française, du 22 août au 7 septembre 1914. Un monument commémoratif est érigé sur cette butte, a proximité d’une croixLire la suite « Le monument de Sainte Geneviève »

Ornes, village détruit

Texte adapté du site Cirkwi Situé proche de la zone des combats dès le début de la guerre, Ornes fait partie des villages détruits de la zone de Verdun. Si l’ordre d’évacuer le village est donné dès le 25 août 1914, tous les habitants ne partent pas, malgré les bombardements et les patrouilles allemandes. EnLire la suite « Ornes, village détruit »

Le poste de secours de Martincourt

Texte tiré du panneau explicatif sur place Bataille de Lironville Ce lieu de vestiges de guerre servait de refuge pendant toute la durée des hostilités à une infirmerie de première urgence et à un Poste de Commandements d’officiers.La Bataille de Lironville a eu lieu à un kilomètre d’ici, dans le secteur du cimetière militaire.Le 21Lire la suite « Le poste de secours de Martincourt »