La batterie 5-3 du Nez de Souville

Les abords du Bois Fumin Cette batterie modèle 1907, construite en 1913, est située entre l’abri DV3 et le fort de Vaux.Prévue pour 4 canons de 155 longs, elle comporte 4 plateformes de tir, 2 abris bétonnés d’une capacité de 20 places, deux magasins bétonnés pour les projectiles et munitions et plusieurs niches à munitions.Lire la suite « La batterie 5-3 du Nez de Souville »

Le dépôt intermédiaire I

Ce dépôt sous roc, construit en 1892, est situé à proximité de la Batterie du Tunnel et de la Batterie de l’Hôpital. Conformément au plan de défense, il est prévu pour stocker les munitions nécessaire à l’approvisionnement des batteries du secteur pendant deux jours. Il était à cette fin relié à ces dernières par unLire la suite « Le dépôt intermédiaire I »

La Batterie 6-9 de Tavannes

Cette batterie en maçonnerie a été construite de 1888 à 1894, entre la Batterie du Tunnel et le Fort de Tavannes. Elle comporte 4 plateformes de tir et des niches à munitions. Classée batterie de renforcement en 1914, elle n’est destinée à être armée qu’en cas de nécessité, ce qui explique qu’elle ne sera pasLire la suite « La Batterie 6-9 de Tavannes »

Le dépôt intermédiaire D de Froideterre

Ce dépôt sous roc, construit en 1892, est situé à proximité de l’abri des 4 cheminées et de l’ouvrage de Froideterre. Conformément au plan de défense, il est prévu pour stocker les munitions nécessaire à l’approvisionnement des batteries du secteur pendant deux jours. Il était à cette fin relié à ces dernières par un réseauLire la suite « Le dépôt intermédiaire D de Froideterre »

La Batterie 8-6 du Tunnel

Construite en 1881 au dessus du Tunnel de Tavannes, cette batterie pour 3 pièces possède 3 plateformes de tir et un abri traverse, seul vestige encore visible aujourd’hui. Armée à l’origine de 2 mortiers de 220 pouvant tirer sur le village de Douaumont et d’un mortier lisse de 22 couvrant l’entrée du Tunnel de Tavannes,Lire la suite « La Batterie 8-6 du Tunnel »

La Moselstellung Kiesel

Cette ligne de bunkers a été construite entre 1915 et 1916, afin de renforcer les intervalles entre les forts de Thionville. On y retrouve plusieurs abris à une alvéole. Le point remarquable est le premier casernement, avec sa façade richement décorée. Le tout est dans un excellent état de conservation, n’ayant pas été exposé auxLire la suite « La Moselstellung Kiesel »

Le Mort Homme

Cette crête, composée de deux point hauts, a été le théâtre d’affrontements violents durant la Bataille de Verdun. Le nom ne provient cependant pas de la Première Guerre Mondiale, mais d’avant. Deux théories existent : un inconnu y aurait trouvé la mort, ou un orme aurait été abattu par la foudre à son sommet. LeLire la suite « Le Mort Homme »

La station de pompage du Raybois

La modernisation du fort de Frouard et de la Batterie de l’Éperon et le bétonnage des dessus ne permettent plus un ravitaillement efficace par l’infiltration des eaux de pluie. Il est ainsi nécessaire de créer une station de pompage, qui alimente les deux ouvrages en eau par une conduite souterraine en grès, ainsi que lesLire la suite « La station de pompage du Raybois »