Hommage de la ville de Nancy au Colonel Driant

Bois des Caures (près). Les tombes du commandant Renouard et du colonel Driant du 59e Bataillon de chasseurs à pied, 1916 – VAL 183/046 Le Colonel Driant, député de Nancy, tombe au Bois des Caures au début de l’offensive allemande sur Verdun. Le Conseil Municipal lui rend un vibrant hommage, qui sera envoyé à saLire la suite « Hommage de la ville de Nancy au Colonel Driant »

Le monument de Sainte Geneviève

Panorama pris depuis la colline Cette butte, culminant à une hauteur de 380m, a été le théâtre de violents affrontements entre le XVIe corps de réserve allemand, de Metz, et la 59e division de réserve française, du 22 août au 7 septembre 1914. Un monument commémoratif est érigé sur cette butte, a proximité d’une croixLire la suite « Le monument de Sainte Geneviève »

Le poste de secours de Martincourt

Texte tiré du panneau explicatif sur place Bataille de Lironville Ce lieu de vestiges de guerre servait de refuge pendant toute la durée des hostilités à une infirmerie de première urgence et à un Poste de Commandements d’officiers.La Bataille de Lironville a eu lieu à un kilomètre d’ici, dans le secteur du cimetière militaire.Le 21Lire la suite « Le poste de secours de Martincourt »

Champenoux

Théâtre de violents affrontements lors de la bataille du Grand Couronné (4 au 14 septembre 1914), Champenoux se situera sur le front pendant toute la durée de la guerre. Les combats de septembre 1914 En effet, après l’échec sur Morhange ayant entraîné le repli français sur les hauteurs du Grand Couronné, Nancy deviens un objectifLire la suite « Champenoux »

Le bombardement du 4 septembre 1914

Nancy. Place Stanislas. Au fond, la cathédrale, février 1918. Source : La Contemporaine, VAL 136/008 Dans son livre « Nancy Sauvée, journal d’un bourgeois de Nancy« , René Mercier donne ses impressions sur le bombardement du 4 septembre 1914. Si deux personnes ont perdu la vie, il souligne néanmoins le manque d’efficacité du bombardement en s’attardant surLire la suite « Le bombardement du 4 septembre 1914 »

Le Bas relief d’Antoine Sartorio à Pierre Percée

Pierre-Percée. Monument érigé par le 363e RI, œuvre du sculpteur Sartorio – La Contemporaine, VAL 159/091 Ce monument a été réalisé par Antoine Sartorio à l’entrée du cimetière de Pierre Percée. Il est dédié aux morts du 363e RI de Nice, au sein duquel il était soldat. Il a été classé Monument Historique en 1923.Lire la suite « Le Bas relief d’Antoine Sartorio à Pierre Percée »

Le fort du Vieux Canton

Construit entre 1906 et 1909, ce fort bénéficie des dernières innovations en termes de fortification avant la Première Guerre Mondiale. Entièrement réalisé en béton armé, équipé de deux coffres simples et d’un coffre double, de deux tourelles de 75 R 05 et de deux tourelles de mitrailleuses, ainsi que de trois observatoires, il était leLire la suite « Le fort du Vieux Canton »

Le Parc Lattier

Après l’annexion des territoires de l’Est en 1871, Nancy deviens une grande ville frontière, ce qui la rends particulièrement vulnérable en cas de conflit avec l’Allemagne, 20 kilomètres seulement séparant la statue de Stanislas de la frontière allemande de Brin-sur-Seille. Bunker pour mitrailleuse et abri à Champigneulles Dès 1873, la Sous-commission de Défense étudie laLire la suite « Le Parc Lattier »