Le Lange Max de Hampont

L’encuvement du canon en 1919, Archives Municipales de Nancy, 8 FI 2965 Toutes les photographies d’époque proviennent des Archives Municipales de la Ville de Nancy Situé à 7 km au nord-est de Château-Salins, dans le bois Lecomte, malheureusement à l’abandon aujourd’hui, ce site est celui d’où, du premier janvier 1916 au 16 février 1917, leLire la suite « Le Lange Max de Hampont »

Sivry-sur-Meuse

Le monument du Königlich Sächsischen Ersatz-Feldartillerie-Regiments 47 Sivry-sur-Meuse était un village de garnison de l’armée allemande durant toute la durée du conflit. on y trouvait, à partir du 1er octobre 1914, l’hôpital de campagne de réserve 25, d’une capacité de 200 lits. Le 23 avril 1916, il est remplacé par l’hôpital de campagne de réserveLire la suite « Sivry-sur-Meuse »

Ornes, village détruit

Texte adapté du site Cirkwi Situé proche de la zone des combats dès le début de la guerre, Ornes fait partie des villages détruits de la zone de Verdun. Si l’ordre d’évacuer le village est donné dès le 25 août 1914, tous les habitants ne partent pas, malgré les bombardements et les patrouilles allemandes. EnLire la suite « Ornes, village détruit »

Champenoux

Théâtre de violents affrontements lors de la bataille du Grand Couronné (4 au 14 septembre 1914), Champenoux se situera sur le front pendant toute la durée de la guerre. Les combats de septembre 1914 En effet, après l’échec sur Morhange ayant entraîné le repli français sur les hauteurs du Grand Couronné, Nancy deviens un objectifLire la suite « Champenoux »

Les abris de combat Douaumont – Vaux (DV)

L’abri de combat modèle 1898 est prévu pour héberger l’infanterie d’un secteur (environ 100 places assises). Il se compose de deux chambrées sous lesquelles se trouvent les citernes, de latrines et d’une cuisine. Un mur de façade en maçonnerie protège l’entrée des chambrées.Les combats ayant eu lieu lors de la bataille de Verdun ont grandementLire la suite « Les abris de combat Douaumont – Vaux (DV) »

L’abri de combat VLL1

Merci à F. Radet pour la photo d’illustration Cet abri de combat de type 1898, d’une capacité de 200 hommes assis, a été construit de 1899 à 1900. Il se situe à 349 mètres d’altitude, entre le fort de Vaux et l’ouvrage de La Laufée. Il est composé de 4 chambrées à l’épreuve, de latrinesLire la suite « L’abri de combat VLL1 »

Le Parc Lattier

Après l’annexion des territoires de l’Est en 1871, Nancy deviens une grande ville frontière, ce qui la rends particulièrement vulnérable en cas de conflit avec l’Allemagne, 20 kilomètres seulement séparant la statue de Stanislas de la frontière allemande de Brin-sur-Seille. Bunker pour mitrailleuse et abri à Champigneulles Dès 1873, la Sous-commission de Défense étudie laLire la suite « Le Parc Lattier »

Villey-Saint-Étienne

Les alentours de Villey-Saint-Étienne sont porteurs de bon nombres de vestiges. Si certains sont noyés dans la végétation, beaucoup sont encore bien visibles, voire même visitables sur demande auprès de la mairie.Le fort du Vieux Canton et son Ouvrage Est feront l’objet d’articles dédiés. L’abri de Combat n°2 D’une capacité de 24 places couchées etLire la suite « Villey-Saint-Étienne »