Hommage de la ville de Nancy au Colonel Driant

Bois des Caures (près). Les tombes du commandant Renouard et du colonel Driant du 59e Bataillon de chasseurs à pied, 1916 – VAL 183/046 Le Colonel Driant, député de Nancy, tombe au Bois des Caures au début de l’offensive allemande sur Verdun. Le Conseil Municipal lui rend un vibrant hommage, qui sera envoyé à saLire la suite « Hommage de la ville de Nancy au Colonel Driant »

La batterie 6-3 de Damloup ou « PC Montagne »

Également appelée PC Montagne, il s’agit d’une batterie bétonnée modèle 1907, construite en 1913. Elle se situe entre le Fort de Vaux et l’ouvrage de La Laufée. Prévue pour 4 pièces de 120 longs sur affût de siège et place, elle comporte 4 plateformes de tir, 2 abris à l’épreuve d’une capacité de 20 places,Lire la suite « La batterie 6-3 de Damloup ou « PC Montagne » »

Sivry-sur-Meuse

Le monument du Königlich Sächsischen Ersatz-Feldartillerie-Regiments 47 Sivry-sur-Meuse était un village de garnison de l’armée allemande durant toute la durée du conflit. on y trouvait, à partir du 1er octobre 1914, l’hôpital de campagne de réserve 25, d’une capacité de 200 lits. Le 23 avril 1916, il est remplacé par l’hôpital de campagne de réserveLire la suite « Sivry-sur-Meuse »

Ornes, village détruit

Texte adapté du site Cirkwi Situé proche de la zone des combats dès le début de la guerre, Ornes fait partie des villages détruits de la zone de Verdun. Si l’ordre d’évacuer le village est donné dès le 25 août 1914, tous les habitants ne partent pas, malgré les bombardements et les patrouilles allemandes. EnLire la suite « Ornes, village détruit »

Les abris de combat Douaumont – Vaux (DV)

L’abri de combat modèle 1898 est prévu pour héberger l’infanterie d’un secteur (environ 100 places assises). Il se compose de deux chambrées sous lesquelles se trouvent les citernes, de latrines et d’une cuisine. Un mur de façade en maçonnerie protège l’entrée des chambrées.Les combats ayant eu lieu lors de la bataille de Verdun ont grandementLire la suite « Les abris de combat Douaumont – Vaux (DV) »

Le fort de Liouville

Situé à une altitude de 380 mètres, le fort de Liouville fait partie du rideau des Hauts de Meuse, au même titre que le fort de Troyon. Il a été construit de 1876 à 1880, et modernisé à plusieurs reprises : installation d’une tourelle Mougin en 1881, construction de magasins sous roc en 1890, remplacementLire la suite « Le fort de Liouville »

L’abri de combat VLL1

Merci à F. Radet pour la photo d’illustration Cet abri de combat de type 1898, d’une capacité de 200 hommes assis, a été construit de 1899 à 1900. Il se situe à 349 mètres d’altitude, entre le fort de Vaux et l’ouvrage de La Laufée. Il est composé de 4 chambrées à l’épreuve, de latrinesLire la suite « L’abri de combat VLL1 »

Le canon de Duzey

Texte réalisé d’après les panneaux de présentation du site. Ce Lange Max installé dans le bois de Warphemont, près de Duzey, et du même type que celui installé à Hampont, ayant tiré sur Nancy, ou que celui de Koekelare, dans les Flandres, qui tirait sur Dunkerque. D’un calibre de 380 millimètres, ce canon repose dansLire la suite « Le canon de Duzey »