L’Abbaye de Saint Benoît en Woëvre

L’abbaye en 1914Source : L’Est Républicain, 12/05/2017 Cette ancienne abbaye cistercienne, située à proximité de Vigneulles lès Hattonchâtels, ne paie pas de mine au premier abord. Fondée en 1128, elle sera active pendant près de 650 ans. Comme beaucoup de biens religieux, elle sera fermée à a révolution et vendue comme bien national. Trois famillesLire la suite « L’Abbaye de Saint Benoît en Woëvre »

Les tourelles pour deux canons de 75 R Mle 1905

Coupe axonométrique du massif bétonné d’une tourelle de 75, source Le fort d’Uxegney, 40 ans d’histoire de la fortification en France, A.R.F.U.P.E. Les tourelles pour deux canons de 75 à tir rapide modèle 1905 sont peut-être les plus populaires auprès du grand public. Et pour cause, leur forme n’est pas sans rappeler celles installées dansLire la suite « Les tourelles pour deux canons de 75 R Mle 1905 »

Le fort de Vaux

Construit de 1881 à 1884, le fort de Vaux est l’un des symboles de la bataille de Verdun, par la résistance héroïque de ses défenseurs face aux assauts allemands du 2 au 7 juin 1916, que je résumerai très brièvement. Photos de l’entrée du fort en 1916-1917 Assiégés depuis mars, les hommes du commandant RaynalLire la suite « Le fort de Vaux »

L’ouvrage de Froideterre

Situé sur la côte de Froideterre, à 345 m d’altitude, l’ouvrage de Froideterre verrouille la partie Nord du champ de bataille entre la vallée de la Meuse et les hauteurs de Douaumont. Il pouvait ainsi flanquer les ouvrages de Thiaumont et Charny. Cet ouvrage a été construit de 1887 à 1888, puis a été moderniséLire la suite « L’ouvrage de Froideterre »

Le camp Marguerre

Le camp Marguerre est l’un des nombreux camps disséminés dans la zone allemande des étapes sur le front de Verdun. Situé à une quinzaine de kilomètres de la ville (Verdun), il a été créé dès 1915 sous les ordres du capitaine allemand Hans Marguerre (Source lameuse.fr), avec pour objectif de fabriquer le béton destiné àLire la suite « Le camp Marguerre »

Le canon d’Hermeville

Image tirée d’un des panneaux explicatifs du site Hermeville est un village du Canton d’Etain, près de Verdun, ayant servi de cantonnement aux troupes françaises. En 1915, le commandant de la place forte de Verdun fait installer dans les bois un canon de marine de 14 cm Mle 1910. Cette pièce à longue portée vaLire la suite « Le canon d’Hermeville »

Les Éparges

Comme beaucoup de petits villages meusiens, Les Éparges était avant 1914 une petite commune bordée de champs et de vergers, traversée par le Longeau, où la vie se menait paisiblement au rythme des saisons. Plans du site des Éparges, avec les emplacements des points A, C et X Puis, le 17 février 1915, le canonLire la suite « Les Éparges »

Le fort de Douaumont

Source de l’image de couverture : https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meuse/histoires-14-18-reprise-du-fort-douaumont-1113949.html Construit de 1884 à 1886 puis modernisé entre 1901 et 1913, c’est, avec le fort de Vaux situé à proximité, l’un des ouvrages les plus célèbres de la première guerre mondiale. Et pour cause… Fort le plus puissant de la place forte de Verdun, il comprend 16 canons,Lire la suite « Le fort de Douaumont »