Le fort de Liouville

Cour fort Liouville

Site accessible au public lors des périodes d’ouverture

Toutes les photos d’époque, sauf indication contraire, proviennent du site La Contemporaine et ont été recadrées par souci de lisibilité

Situé à une altitude de 380 mètres, le fort de Liouville fait partie du rideau des Hauts de Meuse, au même titre que le fort de Troyon. Il a été construit de 1876 à 1880, et modernisé à plusieurs reprises : installation d’une tourelle Mougin en 1881, construction de magasins sous roc en 1890, remplacement des deux caponnières par des coffres de contrescarpe, installation de trois observatoires cuirassés, renforcement du poste optique et construction d’une entrée de guerre entre 1907 et 1909, installation d’une tourelle de 75 entre 1907 et 1908, d’une tourelle de mitrailleuse entre 1908 et 1909 et enfin par le renforcement de la tourelle Mougin en 1910-1911.
Ce sera le seul fort renforcé des Hauts de Meuse.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Les combats de septembre 1914

A partir du 22 septembre 1914, le fort ouvre le feu sur les troupes allemandes qui tentent de forcer le rideau des Hauts de Meuse et sera soumis à un violent tir de contrebatterie dès le 23. La tourelle Mougin, touchée par un obus, est mise hors service quelques heures dans la journée du 23.
Le 24 septembre, le bombardement fissure les locaux techniques de la tourelle Mougin et perce le local servant de PC d’artillerie.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Le 25 septembre, la tourelle Mougin est bloquée vers 13h par des débris. A 15h15, un obus touche l’embrasure droite et brise la volée du canon, obligeant la tourelle à ne faire feu qu’avec un seul 155. Elle sera de nouveau bloquée à 16h45.
Dans cette même journée, la tourelle de 75 est touchée par un obus qui la fait passer en position de batterie. Un des servants est violemment touché par le mouvement de la manivelle du treuil moteur, et décèdera quelques heures plus tard.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Le 26 septembre, une des culasses de la tourelle de 75 est inutilisable et la calotte de la Mougin se fissure.
Le 27 septembre, la tourelle Mougin fait face à des pannes ne pouvant être réparées, le magasin aux pièces ayant été détruit la veille. Elle ne tirera plus. Dans la soirée, l’accès de la tourelle de 75 est effondré par un obus.
Le 29 septembre, un obus défonce le guidage de la 75, la bloquant définitivement.
Le 2 octobre 1914, la tourelle Mougin est détruite par un obus de 305 qui perce l’avant cuirasse. Elle sera transformée en observatoire bétonné en mars 1916.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Par la suite, la tourelle de mitrailleuse sera démontée pour être installée à la citadelle de Verdun, et un réseau de galeries de 17 sera creusé sous le fort. La tourelle de 75 réparée ouvrira le feu sur les troupes allemandes en septembre 1918.
Le fort aura perdu 8 tués et 60 blessés lors du duel d’artillerie de septembre 1914, soit 10 % de sa garnison !

Cliquez sur les images pour les agrandir

Aujourd’hui, le fort est entretenu par l’ASFL, qui gère également le musée de Marbotte. Des visites sont organisées régulièrement.

Découvrez ce site sur la carte !

Laisser un commentaire