Les stèles du Petit Donon

Stèle Donon

Site accessible librement

Au mois d’août 1914, le Donon est un des enjeux majeur de la guerre de mouvement. Les troupes françaises et allemandes vont s’affronter les 20 et 21 août 1914 pour la possession des crêtes, mais la défaite de Morhange et le repli des français sur les hauteurs du Grand Couronné vont contraindre les troupes françaises à abandonner le secteur, laissant sur place de nombreux morts et blessés.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Les combats meurtriers pour cet observatoire naturel stratégique ont entraîné la construction de cimetières militaires s’étendant sur 62 hectares.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Au nombre de 180 en 1916, ces stèles marquent l’emplacement de tombes individuelles ou collectives, que les allemands ont réalisées pour enterrer les morts des deux camps. Elles ont été érigées dès 1916 par Ludwig Gebhardt sur des blocs de grès trouvés sur place, en remplacement des croix de bois placées en 1914.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Au sommet du petit Donon, une roche gravée en 1916 tiens lieu de mémorial naturel à la mémoire des soldats tombés dans les affrontements meurtriers du début de la guerre.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Les corps seront relevés après guerre et enterrés dans plusieurs nécropoles militaires, tel celle du Donon, qui comporte deux fosses communes consacrées aux bataillons de chasseurs à pied (110 soldats) et aux régiments d’infanterie et au génie (71 soldats), ainsi que 182 tombes.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Découvrez ce site sur la carte !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :