Le fort d’Uxegney

Entrée du fort

Site accessible au public lors des périodes d’ouverture

Édifié entre 1882 et 1884, le fort d’Uxegney fait partie de la Place d’Épinal. Sa particularité est d’offrir en un même lieu un aperçu des différentes évolutions du dispositif Séré de Rivières : Maçonnerie, béton spécial (béton très dur mais sans armature métallique), béton armé.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Ce fort ne connaîtra jamais les combats et sera ainsi préservé des destructions. Occupé par les allemands lors de la seconde guerre mondiale, il sera épargné du ferraillage car ceux -ci s’en servent comme dépôt de munitions. L’armée l’occupera alors jusqu’aux années 60.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Entretenu depuis 1989 par l’ARFUPE et classé à l’Inventaire des Monuments Historiques, il donne un aperçu saisissant de la vie au sein d’un fort. Les chambrées, cuisines et autres pièces de vie sont dans un état remarquable et restaurées avec un soin méticuleux. De même, la portion de voie de 60 qui le reliait à une batterie externe et au fort de Bois l’Abbé a été restaurée, dans l’optique d’assurer de nouveau la liaison ferroviaire. Les locomotives et wagons sont en cours de restauration.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Pièce phare du spectacle, la tourelle Galopin de 155R mle 1907 est la seule en état de marche au monde. Évolution de la tourelle Galopin mle 1890 pour deux canons de 155 longs, dont le seul exemplaire restant se trouve à la Batterie de l’Éperon, elle offre une puissance de feu comparable alors qu’elle n’est équipée que d’un seul canon, mais à tir rapide. Plus légère, de diamètre inférieur et plus simple de conception que sa grande sœur, elle est également moins chère à produire.

Cliquez sur les images pour les agrandir

La visite se poursuit avec la tourelle pour deux canons de 75mm raccourcis, en état de fonctionnement ! Il est impressionnant de voir l’ensemble monter, s’éclipser et tourner sur lui-même ! Les accessoires mis en scènes apportent en valeur à l’ensemble (débouchoir, caisson à munitions notamment), ainsi que la présence des organes de pointage de la tourelle. Même souci du détail pour les casemates de Bourges, équipées de leurs canons et de leurs volets blindés !

Cliquez sur les images pour les agrandir

Les dessus du fort sont aussi impressionnants que ses entrailles : les grilles défensives sont toujours en place, Les deux tourelles de mitrailleuses, observatoires et les tourelles de 75 et de 155 montent la garde, le réseau Brun a été en partie préservé et permet de se rendre compte du défi qu’était la prise d’un fort pour les assaillants.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Les coffres menacent tout imprudent qui s’engagerait dans les fossés, par leurs embrasures béantes. Le coffre double est même pourvu d’une magnifique copie de 12 culasse et d’un affût de canon révolver.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Enfin, petit bonus, les guides sont en uniforme d’époque, ce qui offre une évasion dans le temps et plaît aux petits comme aux grands enfants !

Découvrez ce site sur la carte !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :