Les casemates en fonte dure Mougin

Casemate Mougin en fonte dure

Les deux casemates Mougin de la batterie de l’Eperon sont les deux seules de Lorraine. Malmenées par les ferrailleurs, il n’en subsiste que les restes des affûts et une partie des mécanismes souterrains ainsi que les cuirassements et obturateurs.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Ces pièces sont pourtant intéressantes, car elles sont à l’origine équipées d’un canon de 155 long, monté sur un affut similaire à celui de la tourelle Mougin. Cet affût est lui même posé sur un chariot, qui permet un débattement latéral de 30°. L’ensemble est protégé par un plafond formé de 4 voussoirs de 40 tonnes, une plaque d’embrasure de 22,5 tonnes, et un verrou venant boucher l’embrasure (le trou du canon, si vous préférez), pesant lui même 7 tonnes.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Ce verrou est suspendu dans un puits, et est actionné à bras d’hommes grâce à deux treuils et une chaine sans fin. Le système de démultiplication avancé de la chaîne et le contrepoids du verrou permettent d’exécuter la manœuvre de manière aisée.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Ces pièces n’ont cependant pas servi. Elles n’ont en effet qu’un angle de tir réduit, dû au faible débattement du chariot portant l’affût.

La casemate Moselle est actuellement en cours de restauration, notamment par la remise en place d’un affût prélevé au fort de Frouard.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Découvrez ce site sur la carte !

Laisser un commentaire